Point conseil – La fibre optique : pour qui, pour quand ?

 

 

 

La Fibre optique en questions 

 

 

 

 

Un point essentiel à aborder avec votre consultant lors de votre recherche immobilière : l’accès internet.

Ce n’est pas forcément le premier critère que l’on prend en compte, et pourtant cela peut devenir un véritable enjeu pour votre entreprise.

Si votre activité nécessite des échanges de données très importants (logiciel « lourd », site internet, etc.), il vous faut une très bonne connexion, vous pouvez alors envisager la fibre optique.

Comment ça marche ?

La fibre optique est un fil en verre ou en plastique par lequel passe internet.

La fibre est plus rapide que le réseau cuivre, car elle arrive directement “chez vous”, on parle de FttH (“Fiber to the Home“).

Le très haut débit est un débit supérieur à 30Mbits par seconde.

Suis-je éligible dans mes locaux professionnels ?

Tout d’abord, vérifiez si les locaux sont raccordés/raccordables sur la carte de l’ARCEP – ici – qui met à jour régulièrement le déploiement de la fibre sur le territoire, pour une couverture totale prévue en 2025 (Plan Très Haut Débit lancé en 2013).

©ARCEP

Vous n’êtes pas éligible ? Pas de panique, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Le câble : la technologie la plus répandue. Le réseau a été modernisé avec l’ajout de tronçons de fibre optique pour obtenir des débits supérieurs à 100Mbits. Cependant les terminaisons sont “coaxiales”, c’est-à-dire que la fibre n’entre pas dans les foyers/locaux et perd donc un peu en performance.
  • La montée en débit (“VDSL2”) : il s’agit de booster les capacités du réseau cuivre « classique ». C’est la technologie la moins couteuse car elle s’appuie sur le réseau existant. La performance peut toutefois s’altérer en fonction de la distance entre l’utilisateur et la centrale téléphonique.
  • Le satellite : moins performant, il permet d’obtenir des débits de 20Mbits, utile pour les régions difficiles d’accès.
  • Le mobile – la boxe 4G : utilise les antennes mobiles pour fournir le très haut débit. Essentiellement pour les zones où le réseau ADSL est peu performant.

Vous êtes éligible : tant mieux !

Vous pouvez obtenir une offre avec l’opérateur de votre choix (ou celui qui est disponible) : SFR, Orange, Bouygues, FREE,…pensez aussi au fournisseurs de proximité.

    notre conseil : étudiez les offres, ne vous précipitez pas, même si cela vous paraît urgent.

 

Vous êtes déjà installé dans vos locaux et vous voulez savoir où vous en êtes ?

Réalisez ici un Speed Test et analysez vos résultats.

Bien sûr, si vous le pouvez, nous vous conseillons de vous faire accompagner dans ces démarches par une société spécialisée en informatique.

 

Sources : Les échos, Economie.gouv.fr, UFC que choisir 

Publié le dans Blog.

Remonter